Appelez-nous au 01 53 27 33 77, nous disposons régulièrement de nouvelles opportunités pas encore disponibles sur le site

Retrouvez la liste de vos favoris

DÉCOUVREZ L’APITHÉRAPIE | PARTIE 2/2

DÉCOUVREZ L’APITHÉRAPIE | PARTIE 2/2

L’apithérapie correspond à l’usage thérapeutique des produits de la ruche tels que le miel, le pollen, le venin d’abeille, la propolis, la cire d’abeille, la gelée royale. Découvrons-en un peu plus sur ces produits. Partie 2/2

image d'abeille

LE VENIN D’ABEILLE

Venin d’abeilles : Le venin est secrété par les abeilles, reines et ouvrières, grâce à une glande de leur abdomen. Il est stocké dans des « réservoirs » à la base de l’abdomen reliés à un dard à la structure très élaborée. La reine s’en sert pour se débarrasser de ses rivales ; les ouvrières l’utilisent pour défendre la ruche contre des agresseurs, des gourmands ou des envahisseurs, comme les souris. Le dard de l’abeille ouvrière a des barbes et s’arrache après la piqûre, lorsque l’abeille s’envole, causant sa mort ; celui de la reine, lisse, ne s’accroche pas. (Source : Ballot-Flurin)

Pour commencer, il est intéressant de savoir que des recherches plutôt récentes ont permis de révéler, au moins partiellement, les substances qui sont actives dans les différents produits issus de l’apithérapie. On retrouve ainsi de l’adolapine et de la mélittine dans le venin. La mélittine serait 100 plus puissante que l’hydrocortisone, elle stimule la production de cortisol, une hormone stéroïdienne qui a un effet anti-inflammatoire. Globalement, les composants du venin sont stimulants, tonifiants, renforcent le système immunitaire et permettent de détoxiquer l’organisme.

Mais le venin est aussi bactéricide, bactériostatique, antifongique et antibiotique. Des traditions médicale le valorisent pour son effet de soulagement des douleurs rhumatismales et arthrosiques.

Le venin est utilisé par injection mécanique, apipuncture ou par prescription médicale dans le cadre d’un usage médical. L’utilisation du venin d’abeille n’est pas anodine et toujours être réalisée avec précaution. Des réactions douloureuses surviennent la grande majorité du temps car le venin a une activité hémolytique et neurotoxique. Des réactions allergiques plus ou moins importantes et des réactions fatales ne sont pas à exclure,. C’est la raison pour laquelle il convient d’utiliser le venin sous une surveillance médicale rigoureuse.

Les principaux composants du venin d’abeilles sont : l’hyaluronidase (enzyme), la phospholipase A2 (enzyme), la melittine (peptide), l’histamine (amine active), l’apamine (peptide), l’adolapine (peptide), le MCDP (peptide), la dopamine (amine active).

propolis

LA PROPOLIS

Propolis : nom féminin (latin propolis, du grec propolis, entrée d’une ville)

Matière, résineuse ou gommeuse, que les abeilles récoltent sur les plantes et dont elles se servent dans la ruche pour boucher les fissures, pour fixer les rayons, pour vernisser les parois. (Source : Larousse)

Les abeilles utilisent la propolis comme un mastic pour assainir la ruche et la protéger de l’humidité et des courants d’air. Tapissée sur les alvéoles, elle permet de les aseptiser avant utilisation. En hiver, la propolis bouche les ouvertures qui doivent l’être et elle sert également, quelque soit la période de l’année cette fois-ci, de colle pour réparer la ruche. Il est possible que certains corps étrangers trop lourds pour être mis hors de la ruche soient en quelque sorte « momifiés » dans un mélange de cire et de propolis.

La propolis est, de surcroît, une très bonne barrière de défense. Son action contre les microorganismes comme les bactéries, virus, moisissures et leur développement dans la ruche est reconnue comme puissante. Elle permet également de protéger la ruche des vibrations qui pourraient parasiter son activité. Forte des ses qualité plastiques, elle est utilisée pour consolider la ruche et la rendre étanche face aux ondes et autres courants telluriques.

Toutes ces propriétés rendent la propolis très intéressante pour les abeilles. Mais elle possède, dans le même temps, des propriétés très intéressantes pour le corps humain.

Très efficace contre plusieurs problèmes de peau. Citons les démangeaisons, l’eczéma, le psoriasis, les mycoses, les rougeurs par exemple. Elle entre également dans le traitement de brûlures, de coups de soleil, de boutons d’herpès, de varicelle, de zona, de durillons, de plaies, de blessures, de la gangrène et des nécroses.

Inhalée, elle permet de lutter contre les affections bronchiques et la grippe. On peut l’utiliser en spray pour la gorge.

La présence de nombreux polyphénols confère également à la propolis des propriétés antioxydante. Celles-ci viennent s’ajouter à ses propriétés antibactérienne contre la grande majorité des germes pathogènes responsables d’infections oto-rhinopharyngées, gastro-intestinales, uro-génitales, cutanées et buccales.

cire d'abeille

LA CIRE D’ABEILLE

Cire d’abeilles : La cire d’abeille est une cire naturelle produite par les glandes cirières des abeilles. Ces dernières l’utilisent pour construire les alvéoles qui contiennent le miel, le pollen et le couvain. (Source : Icko Apiculture)

La cire noire

Il est important de savoir que les abeilles construisent perpétuellement de nouveaux rayons. De ce fait, ceux qui ont servi de berceau à des milliers d’abeilles durant deux ou trois saisons arborent une teinte foncée qui est liée aux apports en propolis et aux résidus de cocons laissés après les naissances successives. La cire noire est une excellente base pour quelques cosmétiques.

La cire jaune

Elle provient des alvéoles qui contenaient du miel. Sa couleur, son odeur ainsi que sa texture varient dans des proportions en fonction des plantes butinées autour de la ruche.

La cire d’opercule

Il s’agit d’une cire très particulière. Lorsque les abeilles finissent le remplissage d’une alvéole de miel, elles la referment à l’aide d’une fine opercule de cire à laquelle elles ajoutent une petite goutte de conservateur naturel (il est probable que ce soit du venin). Cette cire d’opercule qui est caractérisée par sa finesse notamment, se révèle être très stimulante pour la peau. Elle est très utile dans les crèmes dédiées aux peaux sensibles.

La cire blanche

Le soleil est capable de blanchir la cire d’abeilles. Sachant cela, traditionnellement, le blanchissement permettait de fabriquer des crèmes et des bougies blanches. Aujourd’hui encore, on retrouve de la cire blanche dans la composition de certaines pommades de secours.

Continuez votre lecture avec l’article suivant :

~ Source(s) :

https://www.larousse.fr/

https://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=apitherapie_th

https://www.ballot-flurin.com/notre-philosophie/matieres-apicoles/venin

https://www.ballot-flurin.com/notre-philosophie/matieres-apicoles/propolis

https://blog.icko-apiculture.com/qu-est-ce-que-la-cire-d-abeille/