Appelez-nous au 01 53 27 33 77, nous disposons régulièrement de nouvelles opportunités pas encore disponibles sur le site

Retrouvez la liste de vos favoris

L’EXCLUSION DES MÉDICAMENTS CHERS POUR LE CALCUL DU NOMBRE D’ADJOINTS

Un décret devrait être publié rapidement et entrer en vigueur pour la prochaine déclaration du chiffre d’affaires en 2022.

Les syndicats se sont mobilisés et ont obtenu en juin 2021 que la part des médicaments chers soit exclue du calcul du chiffre d’affaires permettant de définir le nombre d’adjoints.  « Le décret devrait être publié rapidement et entrer en vigueur pour la prochaine déclaration du chiffre d’affaires en 2022 », communique Olivier Variot, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO).

Le chiffre d’affaires issu de la dernière tranche des médicaments chers sera exclu du calcul du nombre d’adjoints. 

L’extraction des ventes de médicaments chers (dernière tranche) dans le chiffre d’affaires servant de base au calcul du nombre d’adjoints sera effective à partir de 2022.

À partir de l’année prochaine, le chiffre d’affaires de l’officine inhérent aux ventes de médicaments chers sera écrêté au-delà de 1930 euros, la marge étant alors équivalente à 0 en raison du plafond de la MDL fixé à ce seuil.

Pour obtenir cette modification, les syndicats avaient argué que d’une part, aucune marge n’est réalisée dans cette tranche, d’autre part, que les pharmacies dispensant des médicaments chers doivent parfois embaucher un adjoint supplémentaire sans avoir pour autant de visibilité sur la pérennité de ces ventes.

Continuez votre lecture avec l’artiche sur « Quelles conditions pour ouvrir une pharmacie ? »