Appelez-nous au 01 53 27 33 77, nous disposons régulièrement de nouvelles opportunités pas encore disponibles sur le site

Retrouvez la liste de vos favoris

Quelles conditions pour ouvrir une pharmacie ?

1. Quelle est la première démarche à faire lors d’une première installation en pharmacie ?

Une première installation suscite souvent de multiples interrogations par rapport au chiffre d’affaires, a la localité, a la possibilité d’association, etc. Mais s’installer pour la première fois dans une pharmacie inclut aussi d’autres paramètres plus personnels, comme la vie de famille, une naissance en cours ou à prévoir, le temps de trajet, la qualité de vie. Ce sont des éléments non-négligeables à prendre en compte.

Le futur acquéreur devra également faire une analyse personnelle par rapport aux domaines financiers (quel apport ?), psychologique (quelles motivations ?) et celui des compétences (quelles formations ?).

En conclusion, l’acquéreur devra trouver une officine adapter à son profil.

2. Faut-il obligatoirement acheter une officine avec un chiffre d’affaires élevé ?

Acquérir une officine avec un gros chiffre d’affaires pour un primo-accédant, est souvent synonyme d’association, qui peut être source de conflits sur le long terme, mais aussi, un prix de vente plus élevé… Ce qui demande un apport personnel très fort et engendre de très lourdes dettes. Les petites pharmacies sont souvent plus accessibles et globalement en dessous du prix du marché.

De plus, les pharmacies à petit chiffre d’affaires ont généralement un potentiel de développement très fort… Ce qui laisse envisager diverses stratégies d’exploitation.

Donc, une petite pharmacie peut être tout autant, voire plus rentable qu’une pharmacie à chiffre d’affaires important.

Ainsi, seule une étude prévisionnelle établie avec un prix adapté permettra de trancher.

3. Quels peuvent être les points de blocage les plus souvent rencontrés entre les acquéreurs et les vendeurs.

Les vendeurs comme les acquéreurs cherchent tous deux à faire valoir leurs intérêts qui, souvent, divergent et s’opposent. Ainsi, les sources de blocages recensées concernent d’une manière générale :


– Le prix de cession
– Le montant du stock à reprendre et ses conditions de paiement
– La reprise des murs
– La reprise des contrats de travail
– La masse salariale de la pharmacie
– L’emploi éventuel de non diplômés
– Le surplus d’adjoints au regard des obligations du chiffre d‘affaires
– Les contrats de locations
– La reprise du bail
– L’achat des parts d’une société ou du fonds de commerce
– La reprise des contrats de leasing ou de location

4. Quelles sont les qualités demandées pour aborder au mieux l’installation ?

Acquérir une pharmacie demande de la part du futur titulaire beaucoup de patience et de persévérance.


En outre, il se devra d’être opportuniste afin de dénicher la bonne affaire lui correspondant réellement. De plus, sa réactivité lui permettra de se démarquer des autres éventuels acheteurs sur le même dossier. Enfin, sa rigueur lui permettra de faire avancer efficacement son projet.

5. Aujourd’hui est-il préférable d’acheter un fond de pharmacie ou des parts sociales ?

Acheter un fonds de commerce permet de commencer d’une page blanche, certes, mais les droits d’enregistrement sont plus élevés.

Le financement peut également s’avérer plus aisé à obtenir. En effet, les banques accordent plus de confiance à une inscription de nantissement, difficile à inscrire sur le fonds en cas de rachats de titres. Un rachat de titres de société est plus complexe et nécessite des précautions juridiques et comptables. En outre, les garanties sont plus difficiles à mettre en place. Toutefois, les droits d’enregistrement sont moins élevés.

Quoiqu’il en soit, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses… En réalité, cela dépend des envies de l’acheteur et du vendeur et se décide au cas par cas grâce à une analyse financière et juridique.

6. Quels sont les avantages et les inconvénients d’un achat de parts pour un acquéreur ?

Les avantages :

– Une fiscalité avantageuse.

– Un droit d’enregistrement moins important (3 % contre 5 %).

– Moins de démarches de reprise.

Les inconvénients :

– Il faut faire attention au passif de la société.

– Élaborer une garantie de passif et une garantie de la garantie (garantie bancaire ou somme séquestrée).

– Faire un nantissement de parts de la part des banques.

– La gestion de reprise est plus compliquée (gestion du passif).

7. Astuces pour éviter d’acheter une pharmacie avec des vices cachés.

Afin de se protéger des vices cachés dans le domaine financier de la santé de l’officine, il s’avère essentiel de se pencher avec attention sur les éléments suivants :

– Chiffre d’affaires constitué d’activités non-pérennes ou peu rentables

– Rétrocessions

– Livraisons à des Ehpad

– Ventilation des différentes prestations

– Volume des ventes de médicaments chers

– Volume des ventes de produits vétérinaires

Cette analyse minutieuse permettra, en outre, de justifier un prix de vente considéré comme trop élevé et qui sera donc revu à la baisse.

Enfin, le domaine juridique est aussi à vérifier. De fait, les officines accueillent un public de catégorie 5, et par conséquent, se doivent de répondre à des normes administratives :

– Normes d’accessibilité aux personnes handicapées

– Vérification annuelle des installations électriques

– Etc…

En d’autres termes, la seule façon de se protéger des vices cachés est de s’entourer de professionnels spécialisés en pharmacie qui sauront prémunir les acquéreurs de ce risque.

8. Quelles sont les principales autorisations à obtenir par un acquéreur ?

Acquérir une officine se déroule selon un calendrier très précis préférablement intégré dans la promesse de vente.

En outre, le futur titulaire se devra d’effectuer son inscription au tableau de la section A du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Pour ce faire, il devra donc rassembler diverses autorisations :

– Purge de droit de préemption éventuellement institué par la mairie compétente

– Autorisation du bailleur si le bail commercial le prévoit

– Obtention du prêt et de l’assurabilité.

– Obtention d’un certificat d’urbanisme

9. Un apport personnel : ça passe ?

1) Conditions d’apport.

– Un prix d’achat adapté à la rentabilité de la pharmacie (autour de 7x l’EBE après réintégration de la rémunération du pharmacien titulaire).

– Un apport cohérent par rapport a la taille de la pharmacie désirée.

2) Que faire si cela n’est pas suffisant ?

– Faire baisser le prix de la pharmacie

– Rechercher un complément d’apport

3) Où trouver son complément d’apport ?

– L’association

– Le recours à un investisseur ou à un soutien financier.

– Booster et apport proposé par certains groupements ou répartiteurs.

10. Comment régler le problème de financement ?

Afin de financer son officine, plusieurs possibilités s’offrent aux futurs titulaires :

– Souscription à un emprunt bancaire

– Association

– Donation

– Prêt familial

– Appel à un investisseur

– Acquisition de parts de société progressive

– Le booster

11. Quelles sont les erreurs de comportement qui peuvent coûter cher à l’acquéreur lors de l’entretien avec le banquier ?

Sans accord bancaire… La transaction de la pharmacie ne peut se faire. Ainsi, pour maximiser ses chances d’accord de crédit, voici quelques conseils :

– Faire preuve de transparence sur son apport

– Faire preuve de clarté sur son patrimoine

– Faire preuve de clairvoyance sur son projet de reprise

– Présenter son projet de la manière la plus optimiste

– Démontrer sa motivation et ses qualités de futur chef d’entreprise

– Être capable d’expliquer pourquoi cette pharmacie et pas une autre

– Exposer clairement ses projets de développement de l’affaire et de sa politique de prix, par exemple, ou le positionnement choisi

– Expliquer dans le détail sa façon de financer et de maîtriser sa masse salariale, ses charges externes, ses futurs investissements

12. Quelles formations complémentaires devraient suivre un jeune diplômé pour se préparer au mieux à sa future installation ?

Un pharmacien est avant tout un scientifique, or, afin de réussir son installation, il est essentiel d’acquérir de solides compétences dans les domaines juridiques, financiers, managériaux, marketing et de gestion. Ainsi, entreprendre une formation au sein d’une école de commerce conférerait un avantage évident au futur primo-accédant. Des DU permettant de se spécialiser sont également possibles (orthopédie, homéopathie, aromathérapie…).

13. Peut-on aujourd’hui parler de période d’opportunité pour s’installer ?

Les prix de fonds sont de plus en plus proches de leurs réelles valeurs, entraînant les banques à affirmer plus clairement leur partenariat avec des taux d’intérêt en dessous de 1 %. Le marché de la transaction est donc très favorable aux acheteurs en vue du nombre élevé d’officines en vente et au réalisme grandissant des vendeurs concernant la réalité du marché. Il apparaît donc comme évident que la période offre de belles opportunités de s’installer.

Continuez votre lecture avec l’artiche sur « L’aloe Vera, une plante aux multiples bienfaits. 2020. »