Agressions de pharmaciens

Les déclarations d’agressions de pharmaciens ont triplé en 2017.
le 19/02/2018 à 07:27
INFO BFMTV – De plus en plus de pharmaciens se déclarent victimes de violences verbales et physiques: en moins d’un an, les déclarations d’agressions adressées à l’Ordre des pharmaciens ont triplé.

De 92 en 2016, ils sont 240 depuis avril 2017: les pharmaciens sont de plus en plus nombreux à se déclarer victimes d’agressions et de violences verbales auprès de l’Ordre des pharmaciens. La simplification de cette démarche, qui peut désormais être effectuée grâce à un formulaire en ligne, met en évidence la violence dont ces professionnels de la santé sont victimes.

Le 6 février, Pierre a été agressé alors qu’il livrait des médicaments à des personnes âgées ne pouvant plus se déplacer jusqu’à la pharmacie:

“Dès le début, je leur ai dit: ‘Mais arrêtez, je suis pharmacien, je viens livrer des médicaments. Ça pourrait être pour votre mère’, mais ils s’en fichaient.”

“On s’aperçoit qu’il y a une augmentation de l’insécurité pour les pharmaciens, qu’il s’agisse de remarques désagréables, de menaces, voire d’actes physiques. C’est très traumatisant pour l’équipe officinale”, juge Alain Marcillac, référent sécurité de l’Ordre national des pharmaciens.

En 2016, la moitié seulement des pharmaciens victimes d’agressions a porté plainte.

(BFM)